13 juillet 2005

Menu express

Hier soir, j'ai composé avec deux recettes super rapides un dîner certes "rustique" mais présentable : un gaspacho en entrée, et un pain de courgettes en plat principal. Pour la présentation, il faudra me croire : j'étais si pressée que je n'ai pas pris le temps de photographier mes oeuvres.

Gaspacho

J'ai opté pour une recette toute simple de Marmiton. Il suffit de mixer des légumes de saison tous présents à profusion dans notre panier, sans les éplucher (sauf le concombre que j'ai pelé) ni les cuire. Pour la réfrigération, pas de stress : Chez nous, tous ces légumes sont conservés au réfrigérateur. Il suffit donc de laisser la mixture 1/4 d'heure sur la première étagère du frigo pour la servir à une température très rafraichissante.

Ce que j'aime avec logo1, c'est qu'on ne peut pas le prendre en défaut ! Pour un gaspacho, 18 recettes ! J'aime les lire, les comparer, et les adapter finalement à ma sauce, avec ce qu'il y a dans le frigo. Mais cette fois, j'ai respecté scrupuleusement la recette, aux feuilles de coriandre près. Et c'était bon.

Pain de courgettes express

A l'origine, c'est une recette tirée de ma bible personnelle : Ma cuisine végétarienne.

img61

Je n'avais pas de fromage, j'ai ajouté des cébettes rapées. Ca marche aussi ! Facile !

Posté par blogbio à 18:48 - Commentaires [1] - Permalien [#]


11 juillet 2005

Je fais passer...

Chez Requia, hier, on pouvait lire "Faites passer".

Mon propos ici n'est pas de convaincre ou de militer pour le végétarisme, mais de me faire plaisir en mangeant et en cuisinant.

Cependant, cette vidéo me semble mériter une entorse à cette philosophie : The Meatrix

Alors, faites passer...

Posté par blogbio à 15:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Joyeux anniversaire, Albin !

2005.07.09_003

Il sait casser le chocolat à croquer en morceaux, compter les bougies, et les souffler.
Bref, il est merveilleux ! Et nous avons fêté ses 3 ans hier soir.

2005.07.10_031

Voici les recettes de gâteaux qui m'ont fait passer pour une pâtissière en nets progrès (je pars de très loin) :

- le cake chocolat aux zestes d'orange (c'est celui d'Albin sur la photo) ;
- le gateau au brousse (c'est celui qui porte les 5 bougies de Velyne) ;
- un cake aux amandes (hors champs)

Posté par blogbio à 15:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

10 juillet 2005

Duo de lentilles

J'ai traîné chez Monoprix, je l'avoue, et je leur ai piqué le nom d'une petite salade.

J'ai donc mélangé lentilles vertes et lentilles blondes. Les voici au sortir du frigo, après cuisson et une nuit de réfrigération :

les vertes : 2005.07.09_009

et les blondes : 2005.07.09_005

Subtile distinction ! Est-ce que la différence sera plus sensible au goût ? A suivre...

Ensuite, j'ai improvisé avec une belle grosse tomate Coeur de boeuf, deux cébettes, et une vinaigrette. Toujours chez Monoprix gourmet, on trouve à prix honnête et sans aucun arôme ou additif de l'huile de tournesol bio, du vinaigre aux framboises et de la moutarde à l'estragon.

Enfin, j'ai ajouté la double touche de séduction à l'égard de mon fils : graines de courge et graines de lin doré !

2005.07.09_0131

Avant fermeture des Tupperware, voici aussi une vue de la salade aux poivrons grillés d'hier :

2005.07.09_021

Posté par blogbio à 17:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 juillet 2005

Avec des poivrons et des aubergines grillées

Tant qu'à allumer le four, autant en profiter pour faire griller en même temps
- les poivrons d'une Salade pied-noir de poivrons au jus de citron et
- les aubergines d'un Caviar d'aubergines.

2005.07.06_003

Ces deux petites merveilles seront dégustées bien fraîches demain soir sur la plage (Nous fêtons l'anniversaire de mon fils aîné).

La cuisson au four

J'ai donc disposé sur du papier sulfurisé mes légumes : les poivrons entiers, et les aubergines coupées en deux, la peau vers le haut. J'ai placé les grilles assez haut dans le four, et l'ai allumé en position grill. Les poivrons doivent griller environ une demi-heure, et être tournés quand une face est boursoufflée.

A la sortie du four, il faut enfermer les poivrons dans un sac plastique ou du papier d'alu, le temps que la peau se décolle et puisse être épluchée facilement. J'ai vaguement cherché une solution plus écolo, mais c'est seulement maintenant que je trouve : Pourquoi ne pas les enfermer dans un récipient en plastique hermétique ? Je testerai la prochaine fois.

Les aubergines ne nécessitent pas de manipulation, mais une cuisson plus longue (jusqu'à une heure en fonction de leur taille). La chair doit être fondante et se détacher à la cuiller.

La préparation de la salade de poivrons

Une fois les poivrons epluchés, je les découpe en lanière puis les laisse refroidir. Demain matin, je finirai la préparation avec :

6 tomates (pour accompagner les 6 poivrons)
une poignée d'olives noires
3 gousses d'ail
3 cuillerées d'huile d'olive
1 jus de citron
sel et poivre

pour imprimer la liste des ingrédients, Salade_Pied_noir.doc

Il s'agit ensuite de peler et épépiner les tomates. Disposer les légumes dans un plat avec les olives et arroser de sel, poivre, ail haché, huile et citron.

La préparation du caviar d'aubergines

Dès la sortie du four, je récupère la chair des aubergines et la place dans le bol du mixer, avec les autres ingrédients :

1 cs huile d'olive
1 cc de cumin
du sel, du poivre
une gousse d'ail hachée
1/2 jus de citron

Un bon coup de mixer, et au frais. L'odeur est déjà très appétissante, même si la photo est fatalement grisâtre.

A servir sur des tranches d'un bon pain bis ou complet.

Et maintenant, je vais parcourir les blogs de Blog appétit pour trouver mes recettes de gâteaux d'anniversaire. Je referai peut-être le cake au pavot et au citron emprunté à C'est moi qui l'ai fait ! Je l'ai déjà testé deux fois, et ce furent mes deux plus spectaculaires succès en patisserie. Merci Scally !

Posté par blogbio à 18:41 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

07 juillet 2005

Température idéale

Il fait entre 25° et 30° dans notre cuisine. Un petit souffle de mistral. C'est l'ambiance idéale pour faire lever la pâte à pain, et allumer le four sans suffoquer.
J'ai donc préparé une tarte à l'oignon, pour un dîner froid.


Pour la pâte, il faut :
350 g de farine
15 cl d'eau tiède
1/2 sachet de levure de boulangerie
1 cs d'huile d'olive
1 cc de sucre
du sel

Pour les oignons, il faut :
une demi-douzaine d'oignons
sel, poivre, sucre
1 cc paprika
du genièvre
et en option des olives noires

Pour imprimer la liste des ingrédients : ingredients.doc


On commence par la pâte à pain :

Dans un saladier, délayer la levure et le sucre en poudre dans l'eau tiède, et laisser reposer 5 minutes.

2005.07.05_003

Pendant ce temps, on peut déjà doser la farine : prévoir 350 g de farine bise (je mélange farine blanche et farine complète).

2005.07.05_007

Dans la levure délayée, mélanger ensuite le sel et une cuiller à soupe d'huile d'olive.

2005.07.05_009

Puis incorporer progressivement la farine, et pétrir au moins 10 min (avec les deux mains, c'est le moment de lâcher l'appareil photo !).

2005.07.05_010

Il me faut souvent ajouter encore un peu de farine pour obtenir un beau pâton :

2005.07.05_011

Laisser reposer la pâte sous un couvercle ...

2005.07.05_0141   Jusqu'à...   2005.07.05_045

Pendant que la pâte repose, on peut préparer une "confiture" avec les 2005.07.05_022

Il suffit d'émincer les oignons

2005.07.05_025         
C'est le moment un peu délicat....  la_femme_qui_pleure__1936__mus_e_picasso

Je les fais revenir dans un peu d'huile d'olive avec les épices...

2005.07.05_028   

en remuant de temps à autre pendant une bonne demi-heure, jusqu'à...   

2005.07.05_037

 

Il n'y a plus qu'à débarasser les oignons de leurs grains de genièvre et à les étaler sur la pâte.

Enfourner et régler le four sur 180° (je ne préchauffe jamais). Attendre une demi-heure environ.

A la sortie du four, ça donne ça :
2005.07.05_0562005.07.05_052    

Dommage que je ne puisse pas ajouter un lien sur "la douce odeur des oignons caramélisés" !

Posté par blogbio à 22:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

01 juillet 2005

J'ai encore craqué pour des livres de cuisine...

J'ai profité de mon passage à Paris pour aller voir quelques librairies.

La Librairie Gourmande concilie mon amour des livres et celui de la cuisine. Des milliers de livres de cuisine et de gastronomie, du petit poche à la merveille sans prix, en passant par les ouvrages professionnels. Quel bonheur !

lib_go

logo01_08

En plus, j'ai été accueillie par une libraire sympathique qui a répondu à toutes mes demandes. Un tout petit rayon pas très bien tenu sur la cuisine végétarienne, mais il y a de toutes façons beaucoup à voir et à saliver sur tous les sujets.

J'ai opté pour du modeste et du technique :

conserves_familiales     et       cong_lation_cuisine

Ils ont un look franchement vieillissant, mais me voilà équipée pour affronter les mois d'été, et ses paniers de légumes débordants.
En effet, nous avons souscrit à un panier de légumes bios somptueux. Et comme un peu de prosélytisme ne peut nuire, je vous donne l'adresse d'Alliance Provence et de ses AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) pour en savoir plus : http://perso.wanadoo.fr/allianceprovence/

A nous, courgettes et tomates !

Posté par blogbio à 21:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

30 juin 2005

Comment rater ses galettes

Attachées au fond de la poêle, impossible de les retourner. Ou encore, désagrégées en petites miettes grasses. Ou bien, une face brûlée, une face pas assez cuite.

Le goût des légumes ne se sent pas. Mais les oignons piquent encore. Et les flocons de riz sont restés durs sous la dent.

Comment croire que je cuisine végétarien, si je ne sais pas préparer ces fameuses galettes, crêpes et autres steacks de céréales ? Grand desespoir, et acharnement...

Depuis que je commence à maîtriser la cuisson (à feu doux et patient, en couvrant à mi-cuisson), je peux enfin jouer sur les ingrédients pour faire varier textures et saveurs.

Voici mon improvisation d'hier soir, avec ce qui restait dans le frigo.
Il faut :
1 bol de quinoa cuit
1 tasse de riz rouge cuit
2 cuillers à soupe de farine
2 cuillers à soupe de coulis de tomate
1 pincée de sel, de poivre
1 cuiller à café de canelle et quelques tours de moulin à muscade
2 oeufs
1 verre de lait

Le tout mélangé dans cet ordre et cuit dans une poêle à crêpe anti-adhésive, tout doucement, donc.

Je les ai coupées en quatre et servies avec des courgettes au coulis de tomate, de l'alfalfa germé, quelques feuilles de salade en vinaigrette. Mmmh...

Et la galette qui restait, je l'ai soigneusement emballée pour qu'elle reste moelleuse. Nous la mangerons froide tout à l'heure, au pique nique. Je parie qu'on sentira encore mieux les épices.

Posté par blogbio à 09:35 - - Commentaires [9] - Permalien [#]



« Début   41  42  43  44  45  46