Depuis le début du printemps, mes enfants trient méticuleusement toute trace d'oignons dans leur assiette. Il faut dire que j'en mets partout, et que les oignons de printemps, avec leurs tiges toutes vertes, sont nettement plus facilement détectables que les oignons jaunes de conservation, dont ils apprécient (en principe) le goût sucré. Il va bien falloir me résoudre à une petite adaptation temporaire...

Pas question pour autant de renoncer à la gourmandise. Option testée cette semaine pour le plus grand délice des parents : confit d'oignons blancs au miel d'une part, confit des tiges vertes aux épices d'autre part.

galette_sarrasin


Il faut

une cuillerée d'huile d'olive

un bouquet d'oignons-tiges

une demi-cuillerée à café de curcuma

une cuillerée à café de cumin en poudre

une pincée de sel


Détailler les tiges des oignons et réserver le blanc pour un autre usage.

Les faire fondre à feu très doux dans une petite casserole à fond épais et huilé, avec les épices et en couvrant d'un couvercle.

Servir chaud ou froid, en légume ou en condiment.

En prime, à toutes fins utiles, la recette des galettes de sarrasin à ma façon


300 g de farine de sarrasin T80

100 g de farine de froment (blé) T80

une pincée de sel

une cuillerée à soupe d'huile d'olive

250 ml de lait de vache ou de soja

de l'eau


Mélanger les farines et le sel. Creuser une fontaine. Y verser l'huile et le lait. Ajouter progressivement de l'eau jusqu'à la consistance d'une pâte à crêpe.

Si vous pouvez laisser reposer la pâte, c'est mieux : la farine de sarrasin demande un petit peu de temps pour absorber l'eau. Après une demi-heure, on remue et on peut ajouter éventuellement un petit peu d'eau si la pâte a épaissi.

181208_451Pour avoir de belles galettes brunes avec des petites "bulles", il faut les faire cuire sur un feu vif. L'usage d'une poêle ou d'une crêpière en fonte épaisse bien chaude donne des crêpes plus jolies et plus moelleuses qu'une poêle en tôle + téflon.