Souvent, j'utilise le couscous comme une solution de dépannage pour un repas prêt en cinq minutes chrono. Mais lorsque je fais les choses dans les règles de l'art et que je descends le couscoussier de mes grands-parents du haut du placard, alors, c'est la fête.

Non que cette recette soit particulièrement longue à cuire. Il suffit d'avoir pensé aux pois chiches à l'avance. Le reste se prépare dans un temps raisonnable pendant la pause de midi. Voici une combinaison de légumes faciles à trouver en ce début de printemps, pour un couscous végétarien dont il ne reste pas une graine dans les assiettes.

couscous

Facile, économique, équilibré, consensuel et délicieux. Que pourrait-on souhaiter de plus ?


Pour 4 personnes, j'utilise

1 oignon rouge
4 panais
4 carottes
250 g de champignons de Paris
1 cuillerée à soupe de ras el hanout
1 cuillerée à soupe de bouillon végétal en poudre

1 bol de pois chiches cuits

200 g de couscous de blé dur semi-complet
un peu de sel
un peu d'huile d'olive


Dans le couscoussier, faire chauffer un petit peu d'huile et y faire revenir l'oignon haché. Ajouter ensuite les légumes épluchés et coupés en morceaux. Ajouter le ras el hanout et le bouillon végétal. Laisser dorer quelques minutes puis couvrir d'eau.

Dans un plat creux, arroser la semoule d'un peu d'eau froide et la laisser gonfler quelques minutes. La transvaser dans le panier vapeur. Le couscous a à peine grossi mais cela suffit à ce qu'ils ne s'échappent plus par les trous. Saler et ajouter une goutte d'huile d'olive. Séparer la graine à la fourchette et poser le panier sur le couscoussier. Couvrir et entourer le panier vapeur d'un torchon plié pour empêcher la vapeur de s'échapper par l'interstice entre le couscoussier et le panier.

Laisser mijoter quinze à vingt minutes. Ajouter les pois chiches avec les légumes. Gratter la semoule à la fourchette. Poursuivre la cuisson quelques minutes et servir.