J'ai réalisé il y a peu que certains de mes proches "n'aiment pas les aubergines". Sans doute parce qu'ils craignent leur amertume. C'est ce qui m'a donné l'idée de cet article in extrémis dans ma série "C'est de saison".

Si vous décidez de donner une nouvelle chance à mon légume préféré, dépêchez-vous, avant que l'automne n'arrive !

aubergines

Amères, les aubergines ?

Je reconnais qu'il m'arrive à moi aussi, de temps en temps, de tomber sur une aubergine amère. Et je suis toujours très déçue. Mais quand même, c'est l'exception qui confirme la règle.

En choisissant de petites aubergines, récoltées assez tôt, à la peau bien lisse et brillante, il y a peu de chance de se tromper. Quand vous la coupez, sa chair est pâle et les graines quasiment invisibles.

Si j'étais une bonne cuisinière, je ferais dégorger les aubergines avec du sel avant de les utiliser. Mais depuis mes premiers souvenirs de sauces de pâtes en étudiante colocataire à Milan, il y a 15 quelques années, toutes mes tentatives d'aubergines dégorgées se sont soldées par des moussakas et autres petits plats immangeablement trop salés !

Conclusion personnelle à laquelle je suis arrivée : mieux vaut bien choisir ses aubergines (ou son maraîcher) et laisser tomber ces histoires de gros sel. Mais si vous avez des astuces, je suis prête à réessayer !

Que faire avec des aubergines ?

Le plus simple et comme souvent le meilleur d'après moi, ce sont les aubergines grillées. Il suffit de les couper en deux, de fendre leur chair en jolis croisillons au couteau pointu. Ensuite, il faut huiler légèrement un grand plat. J'utilise le côté chair des aubergines pour étaler l'huile d'olive dans le plat, ça évite de les arroser encore : elles sont gourmandes et boivent très vite l'huile, ce qui n'est pas toujours recherché.

Puis, hop, au four ! Une demi-heure suffit largement pour de petites aubergines. Leur peau grille légèrement et la chair devient très onctueuse.

Servies avec deux ou trois bonnes petites choses, ça donne une chouette petite assiette végétarienne sympa, équilibrée et très facile à préparer :

aubergine_assiette

Ici, il y a un petit coulis de poivron vert et du khitcheri, un riz basmati aux épices douces et aux lentilles corail. C'est l'occasion tant attendue de vous parler d'un livre exceptionnel, qui m'accompagne depuis un mois.

pomanaIl s'agit de Les plaisirs gourmands - cuisine ayurvédique de Florence Pomana, éditions Minerva, 2008.

Je l'ai lu avec un plaisir intense et beaucoup d'admiration. Un texte sensible, spirituel et généreux. J'ai commencé par les recettes que je "connaissais" déjà (des recettes à l'aubergine justement ou ce khitcheri) pour le plaisir de lire son texte très soigneusement et de m'attacher à chaque détail. Mon objectif en achetant ce livre était d'apprendre à faire des galettes de façon plus "automatique", mais je me suis laissée aller à quelques digressions en passant...

J'ai même cru reconnaître une allusion à ma copine Camille. Camille, tu me diras si c'est bien toi, si c'est bien elle...

Voici d'autres idées pour cuisiner les aubergines à ma façon :

aub_caviarLe caviar d'aubergines, un grand classique de la cuisine libanaise et de la cuisine végétarienne.

J'ai pris l'habitude maintenant de le préparer en mixant directement la chair et la peau. C'est la version flemmarde, qui donne un caviar au goût fumé délicieux.

A servir en entrée, en sandwich ou à l'apéro. Ou en croustillant de feuille de brik.

 

aub_chaussonLes chaussons d'aubergine au tofu et aux olives.

C'est une délicieuse recette empruntée à Valérie Cupillard.

 

 

aub_courgetteClafoutis aux aubergines, courgettes et aux herbes de là-bas, un tendre souvenir d'adieu aux Calanques de Marseille. C'est la minute nostalgie...

Dans les Calanques, nous pique-niquions aussi souvent d'une délicieuse tarte aux aubergines et aux pignons, une recette des Tartes de Sophie de Sophie Dudemaine, recopiée vite fait à la bibliothèque et égarée depuis. Si quelqu'un veut bien me l'envoyer, je lui en serais très reconnaissante.

aub_gratinAvec les mêmes ingrédients à peu près, mais en plus fromager, un gratin au mascarpone et au chèvre.

 

 

 

aub_imamUne recette traditionnelle turque, l'imam bayildi. L'imam s'évanouit, tellement c'est bon. Cette fois, on ne rationne pas l'huile d'olive, ni les tomates bien mûres, les raisins secs et les pignons de pin grillés.

En plus, c'est beau !

C'est drôle, je retrouve sur cette "vieille" recette de mon blog une petite photo avec les deux aubergines de notre panier bio de l'époque, marseillais. C'est quasiment la même photo que celle que j'ai faite ce matin avec les aubergines que j'ai reçues hier des Paniers de contrat, à Tours. Ici aussi, nous connaissons les aubergines provençales (les petites aubergines blanches et mauves). Et moi, je ne progresse pas beaucoup dans mes photos de légumes...

aub_ratatouilleEt pour finir, l'incontournable ratatouille au four.

Celle qui se fait le dos tourné : c'est la minuterie qui travaille...


Et vous, que faites-vous avec des aubergines ?