Grâce à Yaël qui nous a régalés d'izikis et d'arame au tamari la semaine dernière et à Grandir Autrement, pour qui je prépare un dossier de recettes avec des algues, me voici en pleine période marine !

Aujourd'hui, les haricots de mer. Une algue brune que j'ai trouvée en branches séchées en sachet, en magasin bio, sous la marque Les algues gastronomes. J'aime bien les algues séchées, parce qu'elles ne sont pas trop salées. J'ai testé deux façons de les préparer : à la vapeur, pour un légume assez tendre au goût discrètement iodé, ou encore, revenus dans l'huile avec un assaisonnement relevé, ce qui les rend dorés, croquants et sucrés. Dans les deux cas, il faut les avoir réhydratés par un trempage d'une petite heure auparavant.

Voici donc un plat de pâtes original mais consensuel et très rapide à préparer, à base de haricots de mer cuits à la vapeur.

spaghetti_2



Pour 4 personnes
100 g de haricots de mer séchés
250 g de spaghetti au quinoa, au persil et à l'ail
deux tomates très mûres
un petit oignon frais
une poignée d'olives noires
une cuiller à café de sel aux herbes
de l'huile d'olive fruitée


Faire tremper les haricots de mer pour les réhydrater, jusqu'à ce qu'ils soient gonflés et détachés les uns des autres. Compter une demi-heure environ.

Simultanément, faire cuire les spaghetti dans l'eau bouillante et les haricots de mer dans un petit panier vapeur.
Dans un plat, mélanger les pâtes et les haricots de mer cuits. Peler et couper les tomates crues et l'oignon. Ajouter les olives, du sel et un peu d'huile d'olive. Mélanger et servir immédiatement.