C'est une idée de ma copine Emmanuelle qui m'a tout de suite plu : des beignets de fanes de carottes. Ça tombait très bien : je suis toujours un peu embarrassée avec mes fanes de carottes : un petit peu dans la soupe, encore un peu dans une sauce verte... Et le reste ?

beignets_p

Alors, au diable la diététique, et vive les beignets ! Comme ce sont des beignets de radine, je les ai préparé dans un centimètre d'huile d'olive bien chaude.

La vérité, c'est que j'ai la phobie des friteuses (ma Maman sait pourquoi). Et puis, je n'oublie pas que cette précieuse huile d'olive a nécessité des centaines d'olives (probablement des milliers), beaucoup d'eau -aucun engrais chimique-, de la terre et du travail, en Espagne ou en Tunisie. Idem pour l'huile d'arachide ou l'huile de palme (avec le problème des chimpanzés en plus). Alors, j'y tiens !

Revenons, à nos fanes... Pour appâter mes enfants, j'ai choisi d'ajouter quelques rondelles de carottes. Et pour me faire plaisir, un oignon frais avec sa queue de printemps. Et j'ai choisi la recette de beignet la plus simple qui soit : de la farine de pois chiches et de l'eau ! Je crois que je vais me spécialiser dans les "recettes-à-deux-ingrédients"...


Pour 4 personnes
300 ml de farine de pois chiches
une cuillerée à café de colombo (ou de curry)
une pincée de sel
de l'eau

une botte de carottes nouvelles, dont j'ai utilisé les fanes et quelques carottes
un oignon nouveau

de l'huile d'olive


La pâte :
Dans un grand bol, mélanger la farine de pois chiches avec les épices et le sel. Ajouter de l'eau progressivement. Bien mélanger, jusqu'à obtenir une pâte un peu plus épaisse que la pâte à crêpe. Elle doit enrober les légumes.

Les légumes :
Les laver, les sécher. Trancher les carottes et l'oignon. Couper les tiges des fanes, pour garder le feuillage découpé.
Mélanger les légumes dans la pâte.

La cuisson :
Faire chauffer dans une casserole un centimètre d'huile d'olive. Quand elle est bien chaude, y plonger les légumes enrobés de pâte. Les retourner à mis cuisson. Les retirer de la friture et les laisser égoutter, avant de les servir encore bien chauds.

La petite sauce tahina allait très bien avec. Et la salade verte s'imposait après un tel festin !