Les courges, elles donnent des couleurs aux marchés d'automne, et à votre cuisine si vous osez vous lancer.

petit_potimarron_au_four

Chaque année, j'en découvre de nouvelles sortes. Toutes ces variétés, c'est grâce aux maraîchers bio : après avoir mis le potimarron à la mode en France, ils proposent toutes sortes de variétés anciennes, qui sont souvent mieux adaptées à une culture sans pesticides chimiques.

Pour nous, ce sont autant de couleurs et de goûts : j'aime particulièrement les courges cuites au four, mais il m'arrive aussi souvent de les cuire à la vapeur, ou à l'étouffée. Ou dans des préparations sucrées. Et de temps en temps, je m'essaye à la courge crue, râpée ou émincée.

Pour en savoir plus sur l'intérêt nutritionnel des courges, voyez Aprifel et Passeport Santé, par exemple.

Et faites un détour curieux chez Ségolène Ampelogos qui vous propose l"'histoire des citrouilles, potirons et autres courges".

Quant à moi, fidèle à mes priorités, j'aimerais souligner l'intérêt pratique des courges : il en existe de toutes les tailles, de la pomme d'or pour 1 personne, à la citrouille pour 15 ! Et toutes peuvent se conserver un certain temps après la cueillette, à température ambiante, dans votre cave ou votre cuisine. On peut souvent les garder jusqu'à fin décembre. Ce côté "provision-pour-les-jours-où-le-frigo-est-vide", j'adore !

Et en plus, si vous restez vigilant, vous obtiendrez certainement le prix au kilo le plus bas parmi les légumes bio !

Quelques courges que je connais

p_tissonLe pâtisson
Pour le pâtisson, c'est trop tard : Il fait partie des courges d'été, comme la courgette.

Donc achetez le en juillet ou en août, de préférence tout petit : sa peau et ses graines sont encore toute fines et discrètes et on peut le détailler et le manger cru en salade.
Bien sûr, on peut aussi choisir des pâtissons plus gros, les cuire et les farcir. Pour la présentation, c'est très joli. Mais pour le goût, j'ai jusqu'à présent trouvé le résultat trop fade.

halloween_pLa citrouille
Alors, "citrouille" ou "potiron" ? Il semblerait que "citrouille" soit l'appelation exacte de cette cucurbita pepo. C'est la fameuse grande courge orange qui symbolise Halloween. Le potiron serait un terme moins précis, désignant couramment toutes les grandes courges.

La citrouille peut être utilisée dans la plupart des recettes utilisant des courges : soupes, tartes salées et sucrées, légume d'accompagnement, gâteaux, confiture, lanternes d'Halloween, etc.

Pour ma part, je vous propose ma très classique soupe à la citrouille et aux épices.

sucrineLa courge Sucrine du Berry
Une courge de taille moyenne, dont la forme ressemble à la butternt. Sa chair est dense, fine et... sucrée, comme son nom l'indique. On trouve des confitures de sucrine du Berry en magasin bio. Si vous l'achetez verte, gardez la dans votre cuisine à température ambiante, et attendez qu'elle devienne orange. A ce moment-là, il faut la préparer rapidement.

Quant à moi, je me suis régalée avec des chutneys de courges du Berry cette année. Si l'expérience vous tente, adaptez ma recette à base de coing en remplaçant le coing par la courge. La courge doit être coupée en tout petits morceaux. Comme la sucrine donne moins de jus et de pectine, il faut une cuisson un peu plus longue que celle indiquée dans la recette du chutney de coings.

courge_spaghettiLa courge spaghetti
Elle aussi est bien en vogue ces dernières années sur les marchés bio. Je crois qu'elle est en passe de devenir ma préférée. J'aime beaucoup son petit goût de noisette. Et puis, de temps en temps, mon fils-qui-n'aime-pas-les-légumes daigne manger de ces faux spaghetti.

On peut la préparer comme les pâtes : toutes les sauces sont les bienvenues. Un exemple ici, avec une sauce au curry, où vous verrez également la magie opérer (ou comment cette belle courge en ballon de rugby se transforme en spaghetti végétaux).

En ce moment, je la laisse aussi volontiers refroidir, pour la servir avec une vinaigrette à l'huile de colza et des noix. Il me semble que l'on discerne alors encore mieux son petit goût bien à elle.

potimarronLe potimarron
Celui-ci, pas de problème pour le reconnaître : son bel orangé, sa petite taille, son goût original le rendent inimitables.

Pour moi, il a aussi un avantage très important : il ne s'épluche pas ! Sa peau fine devient tendre à la cuisson. Donc on peut la mixer avec la chair, si vous préparez une purée ou un velouté.
Ou la déguster grillée pour une cuisson au four.

Quelques recettes pour compléter ?
une purée de potimarron servie avec un risotto à l'ail (potimarron et ail en chemise, une association que j'aime beaucoup).
un gâteau de potimarron tout simple.

butternutLa butternut
Pour moi, c'est un peu la courge-à-tout-faire, avec une taille plus raisonnable que la citrouille ! D'une taille pratique pour une famille moyenne, plutôt dense, peu de graines, vous en aurez pour votre argent !

Il me semble que toutes les recettes avec de la courge lui conviennent. Elle entre par exemple très bien dans les gâteaux épicés et autres préparations sucrées.

pomme_d_or_pLa pomme d'or
J'ai découvert cette courge l'année dernière grâce aux Jardins de contrat, mon fournisseur de paniers bio. Et décidément elle me plait bien. Simplement cuite entière à la vapeur, et coupée en deux au moment de servir : chacun sa demi-pomme d'or dans l'assiette avec une petite sauce (par exemple yaourt+cumin) à la place des graines. Vraiment délicieux !

Très simple et sympa aussi : présenter un velouté dans les petits bols que forment la peau coupée en deux et creusée.

Pour une recette plus expérimentale, retrouvez aussi mon crumble de pomme d'or.

courgesGiraumon ou patidou ?
Je n'ai pas réussi à identifier avec certitude ces petites courges, avec lesquelles j'ai préparé une tarte mémorable l'année dernière.

En tout cas, si vous en trouvez, ne les laissez pas passer !

courge_de_siamCourge de Siam
Elle trône dans ma cuisine depuis quelques semaines. A part son côté décoratif, je ne la connais pas encore ! Je viendrai peut-être vous en reparler quand nous l'aurons mangée !



Et les graines ?

grainesOn peut aussi les manger, bien sûr !

Voici comment les récupérer, et une recette de petits pains aux graines de courge.


D'autres pistes

Vous trouverez plein de recettes en ce moment sur les blogs, avec des courges et en particulier avec du potimarron.

Comme d'habitude, je vous signale l'excellente "récap" de recettes créatives de la blogosphère sur le potimarron, chez Lavande.

recettes_cucurbitaceesIl existe aussi plusieurs livres de recettes consacrés aux cucurbitacées en cuisine. Pour ma part j'utilise celui très complet de Garance Leureux aux Editions la Plage.

Les livres de cuisine anglo-saxons mettent volontiers les courges en avant, et vous en retrouverez du coup chez les éditeurs français qui publient des traductions : Könnemann (dans les bouquineries et d'occasion), Marabout, etc.

Je vous signale enfin que j'ai collaboré à l'article consacré au potimarron dans Alliance Végétarienne n°89, et que Valérie Cupillard y a publié une recette de Bavarois de potimarron, poêlée au curry korma et quinoa rouge aux raisins secs.

Et que le numéro 8 de Grandir Autrement va bientôt paraître, avec deux pages de recettes à base de courges.

Quant à Virginie Péan, elle vient de signer un dossier "cucurbitacées par ci, cucurbitacées par là" pour le n°12 de Végétariens magazine.

Et par association d'idée, je vous signale en passant un lien qui ne parle pas de courges !
je_ne_suis_pas_une_courgeJe ne suis pas une courge, le "site de ceux qui ne savent pas encore qu'ils savent cuisiner".