Voici quelques pistes pour réaliser des fonds pour tartes salées, pour varier les plaisirs à l'infini et personnaliser vos recettes.

ingr_dients_p_pices

Le choix de la matière grasse

Les recettes végétaliennes se contentent souvent de substituer la margarine au beurre. C'est le cas en particulier des pâtes à tarte prêtes-à-dérouler que l'on trouve dans le commerce. Mais la margarine et les huiles hydrogénées sont actuellement pointées du doigt car elles contiennent des lipides saturés, aux acides gras trans, qui seraient néfastes pour la santé.

Je vous propose donc des pâtes préparées avec de l'huile principalement. L'huile la plus adaptée pour la cuisson d'une tarte est l'huile d'olive. L'huile de tournesol vierge donne aussi d'excellents résultats gustatifs. Il faut simplement penser à ne pas dépasser une température du four de 160° pour cuire votre tarte. Les huiles de colza, noix, soja, etc. devraient être réservées à l'assaisonnement.

Sources : Wikipédia, huile alimentaire

Variez les farines

L'autre ingrédient d'une pâte à tarte, c'est la farine, bien sûr ! Essayez les différents types de farine de blé : T65, la farine bise semi-complète ou T110, la farine complète, qui donneront un aspect rustique à votre tarte. Et voilà une façon très facile de découvrir d'autres céréales : seigle, épeautre, avoine, etc. Si vous utilisez des farines qui ne contiennent pas de gluten (riz, sarrasin, maïs, châtaigne), gardez une proportion de 50% de farine de blé pour obtenir une pâte à tarte élastique facile à étaler.

Une petite touche de fantaisie

C'est le moment d'ouvrir son placard et... son imagination. Pourquoi ne pas ajouter des flocons de céréales dans une pâte rustique, des graines (courge, lin, sésame, pavot), des épices (cumin, curry, safran etc.) ou des herbes aromatiques (thym, etc.) dans votre pâte à tarte ? A moins de les saupoudrer sur le fond de tarte ou encore de tartiner de la moutarde, du pesto ou un autre condiment, avant d'y déposer la garniture.

Pour absorber un excés d'humidité, il est possible de remplacer la traditionnelle chapelure par des amandes en poudre ou de la polenta, qui sont plus savoureuses.

Et maintenant, quelques recettes de base à personnaliser :

Pâte à l'huile


300 g de farine
1/2 sachet de poudre à lever
une pincée de sel
un demi-verre rempli d'un mélange moitié eau tiède moitié huile d'olive


Mélanger d'abord tous les ingrédients secs. Y creuser une fontaine pour introduire progressivement l'eau mélée d'huile d'olive, jusqu'à l'obtention d'une pâte homogène et souple, non collante. Former une boule et la laisser reposer une demi-heure avant de l'étaler.

Cette pâte est souple, facile à étaler. Pendant la cuisson, elle gonfle légèrement, doit rester souple et sera facile à démouler.

Si vous préférez les pâtes très fines, vous pouvez réduire à 200 g la proportion de farine.

Croûte à l'huile


150 g de farine de blé semi-complète
150 g d'une autre farine (seigle, sarrasin par exemple)
une pincée de sel
un demi-verre rempli d'un mélange d'eau et d'huile d'olive


C'est la même recette que précédemment mais sans la levure. Elle donne donc une pâte plus sablonneuse, et à l'aspect rustique qui met très bien en valeur les farines de céréales "qui changent". En renonçant au rouleau à pâtisserie, vous pourrez l'étaler au doigt, directement dans le plat à tarte.

Pâte levée (pâte à pizza)


350 g de farine de blé semi-complète
15 cl d'eau tiède
1/2 sachet ou une cuillérée à café de levure de boulangerie déshydratée
1 cs d'huile d'olive
1 cc de sucre
du sel


Dans un saladier, délayer la levure et le sucre en poudre dans l'eau tiède, et laisser reposer 5 minutes. Pendant ce temps, on peut déjà doser la farine : prévoir 350 g de farine bise (ou un mélange de farine blanche et de farine complète).

Dans la levure délayée qui commence à mousser, ajouter le sel et une cuiller à soupe d'huile d'olive. Puis incorporer progressivement la farine, et pétrir au moins 10 min. Ajouter éventuellement un petit peu de farine pour obtenir un beau pâton.

Laisser reposer la pâte sous un couvercle ou un linge jusqu'à ce qu'elle ait doublé de volume. L'étaler ensuite sur une plaque à four farinée. Si on a le temps, on peut la laisser reposer une deuxième fois à ce stade avant de la garnir et de l'enfourner.

La recette pas-à-pas en images est aussi ici.

Pâte à la purée d'amande


250 g de farine bise
1 pincée de sel
1/2 sachet de poudre à lever
2 grosses cuillérées à soupe de purée d'amandes
un petit peu de lait de soja ou de riz


Mélanger les éléments secs. Ajouter la purée d'amande et mélanger en ajoutant très progressivement du lait végétal, jusqu'à l'obtention d'une boule bien homogène.

Cette pâte a tendance à coller au fond du plat, je vous recommande de bien le huiler (je n'utilise plus de papier sulfurisé, et il ne me manque pas !).

C'est délicieux, essayez !

Je remercie Geneviève Hervé (de l'entreprise Jean Hervé) qui m'a confirmé que la purée d'amande blanche peut-être cuite, car ses acides gras insaturés ne sont pas trop fragiles.

Pâte au yaourt de soja


250 g de farine bise
1 yaourt de soja
1 pincée de sel
1/2 sachet de poudre à lever (facultatif, suivant que vous préférez une pâte croustillante ou moelleuse)
2 cuillérées à soupe d'huile de tournesol


On mélange d'abord les ingrédients secs avant d'ajouter un yaourt de soja et l'huile. Cette pâte est souple, élastique et facile à étaler au rouleau. Le résultat est léger et agréable.