J'ai comme principe d'acheter des produits frais et bio.

Pourtant, j'ai gardé certains automatismes lorsqu'il m'arrive occasionnellement de faire mes courses en grande surface : je remplis mon panier de boîtes de conserve de haricots blancs, rouges et de boîtes de pois chiches.

boite3

source de la photo empruntée :
"des mathématiques en fer blanc" sur le site de l'IUFM de Lille (allez voir...)

Pourquoi ? Parce que les minuscules bocaux bios des mêmes produits à la Coop sont incroyablement chers alors que les boites premier prix des GMS sont incroyablement bon marché.

Et je me contentais jusqu'à présent de faire cuire moi-même mes légumineuses les seuls jours de grand enthousiasme ou d'expérimentation débridée (pour les faire germer par exemple).

pois_chiches

 

Aujourd'hui encore, j'ai traîné un peu devant le rayon des pois chiches en jolis bocaux bio à la Coop. Mais j'ai tout reposé sur l'étagère. Et je me suis précipitée dans un éclair de lucidité au rayon produits secs en vrac. Comme toujours, c'est la réponse au dilemme "bio ou bon marché" : le faire moi-même et bio, bien sûr...

Et ce soir, la rencontre fortuite avec un document qui vaut le détour m'a convaincue de vous faire part de cette résolution intime !

kecanne

Merci à Virginie d'avoir servi d'intermédiaire.

Bon, je n'ai pas résolu d'acheter les légumineuses par 10 kg et de faire mes propres conserves en autoclave, mais tout simplement de les acheter et de les faire cuire au gré de nos besoins. Allez hop, un petit sac en papier de pois chiches et un autre de haricots. C'est quand même pas si compliqué ! Il me suffira de penser à faire tremper les légumineuses, au moment de la journées où je m'inquiète du stock de yaourts au frigo ou de rincer mes graines germées ! Juste une petite routine supplémentaire, qui me réjouis (ce soir en tout cas...).

Mes achats alimentaires non bios : il ne me plus reste à "éliminer" le coulis de tomate et le maïs en boîte. Comme tous les produits transformés et conserves, ces produits souffrent du même "problème" : une énorme différence de prix entre le bio et le conventionnel. Je ne me sens pas le courage de passer le mois de septembre chaque année préparer suffisamment de coulis maison pour l'année (quand on connait la consommation de sauce rouge de mon fils le plus jeune...), et le maïs cru bio est encore plus cher que les conserves.

pi_ces

source de l'image : Avenue des jeux

Mais puisqu'il ne reste plus que ça, la différence en € sur mon budget alimentaire mensuel (qui est toujours sous contrôle, contrairement à ce que je craignais à mes débuts "dans" le bio) serait vraiment minime. Alors yapuka...

Vos commentaires et astuces sur le thème du bio pas cher sont les bienvenus...

A propos de légumes secs, je signale le dossier de Pascale de c'est moi qui l'ai fait !

J'ai publié jusqu'ici moi-même très peu de recettes à base de légumineuses. Il va falloir arranger ça...

Purée de cocos au basilic et à l'huile d'olives

Curry de pois chiches

Houmous à la crème de soja

Pilaf de quinoa et légumes doux

Salade de pois chiches aux graines germées

Sandwiches aux falafels

 

Et que j'ai appris, lors d'un atelier animé par Valérie Cupillard, que faire germer ses pois chiches 24 h avant de les cuire permet de diminuer leur temps de cuisson. A bon entendeur...