ou comment la minuterie du four a changé ma vie...

2005.09.08_019

Rentrée à l'école maternelle, reprise de mes activités associatives, déménagement en vue. C'est peut-être la minuterie du four qui me sauvera de cette rentrée très active.

Jusqu'à présent, je n'avais pas essayé de l'utiliser. Et même, il y a deux ans, j'avais cru tout l'été que notre four était en panne parce que j'avais titillée la molette sans le savoir. Mais, me voilà maintenant très motivée pour que mes plats se préparent "tout seuls" : j'enfourne à 8h00 juste avant le départ pour l'école, je règle brillamment cette merveille de simplicité technique, et je ne m'en occupe plus. A 11h30, nous rentrons tous affamés, et le déjeuner est prêt.

[Les gommettes sur notre horloge de four n'ont rien avoir avec le schmilblik. C'est une façon d'indiquer son heure de coucher du soir à notre fils aîné (celui de la maternelle).]

Du coup, je m'intéresse tout à coup beaucoup aux gratins. Je pense y consacrer une bonne partie des mois à venir. En attendant, pour cet été qui n'est pas fini (même s'il pleut depuis trois jours à Marseille, ce qui est très déroutant), voici une petite série sur les légumes grillés.

Aujourd'hui : Ratatouille au four. A venir : un tian de légumes (en attendant, vous pouvez consulter celui de Cel ) et des légumes d'été au four aux lentilles.

Je ne vous ferai pas l'affront de vous détailler une recette de ratatouille. D'ailleurs, la mienne est différente à chaque fois, et je ne prétends pas avoir la meilleure des Bouches-du-Rhône. Voici juste quelques remarques, que je dois principalement à ma belle-mère préférée et niçoise :

2005.09.08_001

Pour le fonds du plat (ici ma cocotte en Pyrex chérie), un lit d'oignons et un tout petit peu d'huile d'olive.

La cuisson au four des légumes permet d'alléger beaucoup en matières grasses. Ou comme moi, d'en profiter pour apprécier une bonne cuillérée d'huile d'olive crue (je la trouve beaucoup plus goûteuse ainsi), ajoutée sur le plat à la sortie du four ou dans l'assiette.

2005.09.08_004

Les légumes de la ratatouille sont découpés en petits dés. Ils sont mélangés dans un saladier à côté avant d'être déposés sur les oignons.

Pour l'assaisonnement, j'ajoute une gousse d'ail pressée, des herbes de Provence (classique : romarin, basilic, sariette, thym en quantités égales). Pas de sel ou très peu. Comme pour l'huile, je préfère proposer de la fleur de sel sur la table. Chacun sale son assiette comme un grand.

2005.09.08_021

Une cuisson tranquille : 150°C pendant une heure.

Notez en passant les torchons sur la porte du four qui en dissimulent habilement la saleté... (je m'améliore, mais je ne suis pas encore Superwoman).