Attachées au fond de la poêle, impossible de les retourner. Ou encore, désagrégées en petites miettes grasses. Ou bien, une face brûlée, une face pas assez cuite.

Le goût des légumes ne se sent pas. Mais les oignons piquent encore. Et les flocons de riz sont restés durs sous la dent.

Comment croire que je cuisine végétarien, si je ne sais pas préparer ces fameuses galettes, crêpes et autres steacks de céréales ? Grand desespoir, et acharnement...

Depuis que je commence à maîtriser la cuisson (à feu doux et patient, en couvrant à mi-cuisson), je peux enfin jouer sur les ingrédients pour faire varier textures et saveurs.

Voici mon improvisation d'hier soir, avec ce qui restait dans le frigo.
Il faut :
1 bol de quinoa cuit
1 tasse de riz rouge cuit
2 cuillers à soupe de farine
2 cuillers à soupe de coulis de tomate
1 pincée de sel, de poivre
1 cuiller à café de canelle et quelques tours de moulin à muscade
2 oeufs
1 verre de lait

Le tout mélangé dans cet ordre et cuit dans une poêle à crêpe anti-adhésive, tout doucement, donc.

Je les ai coupées en quatre et servies avec des courgettes au coulis de tomate, de l'alfalfa germé, quelques feuilles de salade en vinaigrette. Mmmh...

Et la galette qui restait, je l'ai soigneusement emballée pour qu'elle reste moelleuse. Nous la mangerons froide tout à l'heure, au pique nique. Je parie qu'on sentira encore mieux les épices.